SteamWorld Dig – Test (jeu PSVITA)

Offert avec le PS+ de ce mois, je me suis finalement laissé tenter par SteamWorld Dig. La raison? Un univers assez plaisant mélangeant un univers steampunk et une ambiance cow-boy.

Le concept en lui-même est excellent! Dans un monde où les humains ont disparus et les rares survivants se cachent dans des cavernes; vous incarnez un de ceux qui sont restés à la surface: un robot. Rusty (c’est son nom) arrive dans la ville de Tumbleton suite à la disparition de son oncle qui lui a légué son exploitation minière.

Au niveau de l’histoire, elle est un peu linéaire.La minuscule trame est centrée sur votre travail de mineur, qui, vous fera découvrir une mystérieuse cité enfouie.

Dans votre aventure, vous oscillez entre deux uniques niveaux: la ville et la mine.

Au fil de vos descentes dans la mine vous récolterez des minerais que vous pourrez revendre en ville.Cette ville, à l’aspect minimaliste, reste le centre névralgique du jeu.

original

Au début, vous n’aurez qu’un seul PNJ qui sera prête à racheter l’intégralité des minéraux que vous récolterez. C’est aussi elle qui mettra à votre disposition vos premiers outils, votre lampe à huile, votre pioche et votre sac.

Comme dit plus haut, bien que le jeu n’avance que grâce à vos passages dans la mine, la revente de minerais permet d’acheter de nouvelles compétences, d’augmenter le niveau de celles que vous avez déjà et permet de développer la ville en rajoutant de nouveaux PNJs.

En ce qui concerne la mine, au début, vous y descendrez  de façon assez linéaire mais au fil de vos améliorations, de nouvelles zones se « débloqueront » (foreuse, saut à vapeur..etc).C’est ce côté Métroid-like qui donne envie de continuer ce jeu que j’ai hélas trouvé trop court pour vraiment m’y attacher.

steamworld-dig018

C’est là que le bas blesse! Le côté farming qui est pourtant poussé à l’extrème, (farming que j’adore normalement), ne m’a pas donné envie. C’est l’avancée dans l’histoire qui m’a donné envie de continuer.

Le farming en moins, je me suis retrouvé à faire le jeu en ligne droite et il ne m’aura fallu qu’un peu plus de 5 heures pour en voir le but et rien ne m’a poussé à refaire une partie.Le (seul et unique) boss de fin laisse encore une fois d’inachevé bien que l’affrontement est très plaisant.

Dans SteamWorld c’est vraiment la façon de progresser qui tiens en haleine. Le gameplay à la Metroid et toutes les améliorations dont pourra bénéficier Rusty (double-saut, glissade, saut à vapeur..) donne envie d’aller plus loin. Mais la facilité de l’opus et sa durée de vie nous laisse un arrière-goût d’inachevé.

328431-steamworld-dig-1255x652

Points forts:

  • gameplay efficace
  • améliorations dont bénéficie Rusty
  • metroid-like

Points faibles:

  • trop court
  • trop facile
  • rejouabilité quasi inexistante

Verdit: Malgré toutes ses qualités, il ne faut pas oublier que nous sommes face à petit jeu.Ne vous attendez pas à une longue aventure haletante.D’abord étant destiné à une rubrique « Coup de coeur », il s’est retrouvé cantonné à une rubrique « Test » basique.Dommage :/

Etant toujours disponible gratuitement sur le PS+, vous avec toujours le temps de le télécharger mais j’aurais vraiment du mal à vous conseiller de l’acheter hors de ce cadre :/

6/10

Qu'en pensez-vous? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s